Connexion

SAINT-VALENTIN, JOUR DE MASSACRE

SAINT-VALENTIN, JOUR DE MASSACRE, roman, 200 pages.


Épigraphe : "Ce n’est pas si facile de devenir ce qu’on est, de retrouver sa mesure profonde." (Camus)


Le héros de ce livre mène une vie d’action, mais sa violence et son absence de scrupules vont provoquer sa chute. Un nouveau mode de vie, un cheval, une femme, un ami, une amie vont-ils l’aider à se reconstruire ? Il faudra beaucoup plus.

 

Dans ce quatrième roman, l’auteur pose toujours la même question : « Qu’est-ce que l’amour ? », précise une vision de l’existence, explore de nouveaux rapports amoureux et illustre une éthique hédoniste. 


Dans les régions toulousaine et narbonnaise, à Gouville-sur-Mer, à Lisbonne, à New Orleans, je propose un  petit voyage en bonne compagnie : des truands, un vieux Portugais, un  couple « amoureux », une tendre amie, alors que planent les ombres de Lucrèce, Montaigne, Stendhal, Chateaubriand, Tolstoï, Dostoïevski, Nietzsche, Kawabata, Céline, Camus, Pessoa, Onfray… sans compter la touche pimentée qu'apporte la timide Nathalie.

Extrait : "Nous n’avons jamais été poussés l’un vers l’autre par un désir dévorant. Il y avait depuis assez longtemps déjà un petit désir constant, que nous promenions au long des jours, comme une compagnie bienveillante, un petit cadeau du corps, une jouissance inostensible, légère et infinie, un désir de désir, que nous protégions, qui ne nous quittait jamais, dont nous comprenions tout le prix et que nous vivions comme un secret qu’on partage en silence, et en retenue."


Édith est ma lectrice "pro", avant publication : "Je termine à l'instant la lecture de ton roman, sans doute ton meilleur livre. J'ai tout aimé, les personnages, la construction du récit, la langue, la finesse de la réflexion et de l'analyse. C'est un beau travail, très abouti. Je suis très fière de toi, vraiment, et pas surprise. Et puis tu as réussi la fin, bravo !"

D'autres disent la même chose, mais sont suspectes de partialité…


Pour recevoir ou offrir un des ouvrages, envoyez 13 € (port compris en France métropolitaine) pour un seul ouvrage, et 11 euros pour les autres (s'ils sont groupés dans le même envoi), votre adresse et éventuellement le nom de la personne à laquelle doit s'adresser la dédicace, à :
- Francis Boulbès, Le Malcheptel 23420 - Mérinchal (juin à septembre) ou 8 rue Blatin, 63000 - Clermont-Ferrand (reste de l'année)

Pour tout autre renseignement, contactez-moi : francis.boulbes@gmail.com