Connexion

LES PETITS DERNIERS : LA DROITE BESTIALE

Anecdote bien à sa place dans ces « Eléments de réflexion », je crois…

 

Coup de sang...

Une liaison de jeunesse que je n’ai pas revue depuis près de 50 ans et qui m’a retrouvé sur internet m’envoie l’histoire ci-dessous, qui circule dans certains réseaux.

 

Un arabe se promène avec un petit chimpanzé rue du Cirque.

Voulant entrer dans une boulangerie, où tous les animaux sont interdits, il demande à la Taubira qui est de passage si elle ne voudrait pas lui garder son petit singe pendant quelques minutes.

La Taubira accepte volontiers et joue avec la bête.

Passe Hollande qui lui demande :

- D'où est-ce que tu as eu ça ?

 La Taubira lui répond :

- D'un arabe !

Et Hollande surpris :

- Et ils n'ont rien remarqué à l'échographie

 

J’ai cliqué sur « Répondre à tous » et j’ai envoyé ceci :

 

Franchement, on se demande qui vous a chié dans la tête pour que vous appréciiez de pareilles bestialités... On imagine très bien deux nazis avinés se racontant ce genre d'histoires dans un camp d'extermination. Ou deux chimpanzés d'ailleurs, en se grattant sous les aisselles...

 

En tout cas, même à moi qui ne me dis pas de gauche et qui suis tout le contraire d'un militant, ça donne un bon coup de pied au cul : il faut se réveiller et lutter de toutes ses forces contre cette partie de la droite qui rassemble les QI déficients. Bon, vous êtes biterrois, mais quand même...

 

Il semblerait qu'à la droite honorable et à la droite bête se soit ajoutée une nouvelle frange de militants : la droite bestiale...

Les histoires bananes / singes / Taubira / footeux noirs insultés me donnent envie de charger mon vieux Luigi-Franchi, au moins avec du gros sel.

Mais gros.